Ministère des Affaires Sociales et des Droits de la Femme

Sceau de Republique Gabonaise
Flash Infos

AWLN et la journée internationale de la femme rurale, pour le 15 octobre 2020.

Logo

Libreville le 10 septembre 2020, Prisca R. Nlend Koho, la Ministre des Affaires sociales et des Droits de la Femme et Helder Mutea, le Représentant résident de la FAO en Afrique centrale ont, à la faveur d’un entretien, placé le renforcement des capacités des femmes en vue de leur autonomisation à travers les activités de production, de transformation et commercialisation des produits agricoles, au centre des prochains échanges de leur coopération bilatérale. Le Ministère et la FAO vont préparer, en collaboration, la journée internationale de la femme rurale, le 15 octobre prochain et procéder à la mise en place de la section Gabon du Réseau National des Femmes leaders d’Afrique (AWLN).   

 

C’est par la mise en place de la section Gabon du Réseau des Femmes leaders d’Afrique (AWLN) que Mme Le Ministre P. Nlend Koho a ouvert l’entretien qu’elle a accordé au coordonnateur du Bureau sous-régional de la FAO pour l’Afrique Centrale, Helder Muteia. Le Ministère en charge des Affaires sociales et la FAO sont convenus de la date du 15 octobre 2020, pour lancer officiellement les activités du Comité National AWLN en même temps que les activités commémoratives de la journée internationale de la femme rurale.

Pour Madame le Ministre, l’organisation de ces événements conjointement participe du fait que les Femmes leaders ont besoin d’être accompagnées pour que les femmes jouent davantage leur rôle essentiel et incontournable d’acteurs de transformation des économies rurales. Les reconnaître et les soutenir en tant que telles peuvent constituer un levier pour les pays en développement, dont notre pays le Gabon.

Tout en encourageant la participation des autres organismes des Nations Unies en tant que « bailleurs de compétences » et non de « fonds », la Fao s’engage à apporter l’accompagnement nécessaire à l’exercice du mandat de AWLN pour renforcer les capacités des femmes. H. Muteia a souhaité, à cet effet, que ces efforts d’accompagnement soient appuyés par des initiatives de facilitation en matière d’accès au crédit et des politiques foncières claires en faveur des projets conduits par les femmes.

Créée en juin 2017 à New-York, la plateforme AWLN ambitionne d’être un catalyseur qui va mobiliser les femmes leaders pour faciliter et accélérer la transformation de l’Afrique.

Ces deux évènements auront lieu au moment où la FAO et la CEEAC conduisent un projet qui vise l’intégration du genre dans les programmes agricoles, tant au niveau de la communauté qu’au niveau national, afin de refléter l’engagement des gouvernements pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

Rappelons que dans les pays membres de la CEEAC, les femmes représentent 70% de la main d’œuvre agricole et sont engagées dans les activités de production, de transformation et de commercialisation des produits.


https://www.facebook.com/mpssngabon/

 Tony ENGOUMA, Conseiller chargé de la Communication.

Publié le : 10 / 09 / 2020