Ministère de la Promotion et de l’Intégration de la Femme au Développement, Chargé de la lutte contre les Violences faites aux Femmes, Chargé du suivi de la stratégie de l’Investissement Humain, et des Solidarités Nationales

Sceau de Republique Gabonaise
Flash Infos

50 FEMMES A L’ECOLE DE CONDUITE D’ENGINS ET VEHICULES POIDS LOURDS.

Logo

Libreville, le 5 février 2020 ; Le ministre de la promotion et de l’intégration de la femme au développement, Prisca Nlend Koho, a procédé  ce mercredi 5 février 2020, dans la commune d’Owendo, située dans la province de l’Estuaire, au  lancement de la phase de formation exclusives de femmes aux métiers de conducteurs d’engins et de chauffeurs de poids lourds destinée à 50 femmes.

 

La cérémonie qui s’est déroulée en présence du Chef du Gouvernement gabonais, Julien Nkoghe Bekale, a vu 50 femmes sélectionnées sur 300 candidates au départ, recevoir symboliquement des kits EPI (Equipement de Protection Individuel)  pour l’ouverture de la session de formation de conductrices de poids lourds. La session d’une période de 9 mois est assurée par le personnel de GSEZ Ports (Gabon Economic Zone).

 

« Au terme  de cette formation,  les cinquante (50) gabonaises bénéficières obtiendront un certificat de qualification non seulement pour la conduite des engins poids lourds mais également à la maitrise de tous matériels roulants et installations connexes à l’activité portuaire », a déclaré Mme Nlend Koho

 

Pour Nlend Koho, cette opportunité offerte à ces gabonaises représentent 50 emplois potentiels et donc 50 familles prises en charge et, sans nul doute, plus de 50 enfants soutenus.

 

Aussi, Mme Nlend Koho, a t-elle félicité l’initiative de GSEZ qui s’est arrimée au cadre défini par les   politiques conduites par le Gouvernement. Ce projet est une impulsion donnée à la formation professionnelle des femmes qui gagnerait à être répliqué par d’autres opérateurs. Le  ministre de la promotion et de l’intégration de la femme au développement, Prisca Nlend Koho, a noté, en effet, avec une certaine fierté, l’engouement  de GSEZ, de gagner le pari de la nécessaire intégration des femmes dans les métiers qui étaient jusque-là de véritables bastions masculins.

S’adressant aux cinquante bénéficiaires, de cette première session de formation le Ministre Nlend Koho leur a recommandé de saisir la chance qui leur offerte  à être autonomes, à contribuer au bon fonctionnement des unités dans lesquelles  elles seront  appelées à travailler.

 

Mme Koho, invitera ainsi les participantes à la formation à s’investir avec  abnégation car leur engagement sera garant de la pérennité de cette formation diversifiée en milieu professionnel  et afin que, cet exemple, inspire les autres femmes et les autres opérateurs économiques.

 

Dans certains pays d’Afrique des textes de lois interdisent aux femmes de travailler dans certaines industries ; le Gabon, tout au contraire les y encourage.

C’est également dans ce sens que  le Gabon a adopté l’exécution du plan d’actions de la « Décennie de la Femme Gabonaise » (2015 à 2025) et l’élaboration d’une politique nationale intégrée de l’entrepreneuriat féminin ; créant ainsi un cadre favorable à l’égalité des chances lorsqu’il s’agit pour une femme de trouver un emploi ou de créer une entreprise. 

Publication;Tony Engouma, Conseiller Chargé de la Communication                                                                     

Publié le : 06 / 02 / 2020